COLLÈGE J. ZAY (LE HOULME)

- Forts effectifs en 6e et en 3e (jusqu’à 29 élèves)

- Disparition totale des groupes de physique chimie (jusqu’à 29 élèves en 3e à faire manipuler en classe entière !)

- Disparition des groupes en SVT et en technologie sur 3 niveaux (5e et 4e et 3e) : jusqu’à 29 élèves à faire manipuler en classe entière !

- 6 professeurs (en EPS / HG / Physique-Chimie / italien / espagnol / Technologie), dans l’obligation de faire un complément de service sur 2 établissements distants (jusqu’à 20 km)

COLLEGE G. BRAQUE (DIEPPE)

Un professeur de mathématiques n’est pas remplacé : plusieurs classes n’ont pas cours de mathématiques.

COLLEGE H. DE NAVARRE (YERVILLE)

Au 7 sept., il manque toujours 3 professeurs :

- 1 collègue de technologie pour 18H

- 1 BMP d’anglais n’est pas pourvu (2 classes sans cours)

- 1 BMP de maths n’est pas pourvu (2 classes sans cours)

LYCÉE B. PASCAL (ROUEN)

Le stagiaire de mathématiques, qui assure un demi-service en sept./oct., n’est pas remplacé. Conséquence : une classe de 1re S n’a pas cours de mathématiques !

LYCÉE J. PREVERT (PONT-AUDEMER)

Les collègues ont préparé les grèves des 6 et 7 sept. en distribuant dès la rentrée des tracts aux grilles de l’établissement.

tract lycée Pont-Audemer

COLLÈGE A. DUMAS (DIEPPE)

28 à 30 élèves par classe en 5e.

LYCÉE J. ANGO (DIEPPE)

Il manque un professeur de philosophie.
Classes surchargées : 14 secondes de 32 à 34 élèves, une 1re ES à 36, une Tale S à 36, une Tale ES à 35

LYCÉE P. NERUDA (DIEPPE)

Il manque un demi-poste de CPE.

COLLÈGE L. LAGRANGE (LE HAVRE)

Le collège, pourtant situé en ZEP, s’est vu attribuer en cette rentrée deux stagiaires, un en mathématiques et une CPE.
Ces collègues ont droit théoriquement à une décharge à hauteur d’un mi-temps jusqu’à la toussaint, période pendant laquelle ils suivront une formation. Or, pour l’instant, aucun personnel n’a été affecté sur le mi-temps qui correspond à leur décharge.

Les collègues de l’établissement ont écrit à Madame le Recteur dès la rentrée pour obtenir les remplaçants attendus.

COLLÈGE J. MOULIN (LE HAVRE)

Les effectifs de sixièmes explosent, nécessitant la création d’une classe de sixième supplémentaire. L’Inspection Académique a promis un complément de dotation.

Des enseignements ne sont pas assurés en lettres classiques, faute de remplaçant.

COLLÈGE L. PHILIPPE (EU)

Il manque deux professeurs, en technologie (4H) et en physique (4H30).

A la rentrée, il y avait 48 élèves de plus que prévu, sans moyens supplémentaires !

LYCÉE GALILÉE (FRANQUEVILLE-SAINT-PIERRE)

Il manque deux professeurs d’anglais, un en espagnol et un autre en histoire-géographie pour assurer les remplacements en ce début de rentrée.

Cela concerne de nombreuses classes et les élèves sont depuis trois jours à la recherche de leurs « professeurs mystères » ou « professeurs fantômes » comme ils s’amusent à les qualifier !

COLLÈGE E. BRANLY (GRAND-QUEVILLY)

- Effectifs : en février l’inspection prévoit 23 élèves en moins. Les collègues s’étonnent en C.A.
A la rentrée les 23 élèves n’ont pas disparu. Conclusion : moyenne de 25 par classe en 6, 4, 3es, et 28 en 5e !!!!

- Encadrement :

o 2 collègues en congé maternité non remplacées dont une en Français !!!

o La collègue stagiaire d’anglais (que personne ne tutorise dans le bahut) sera en mi-temps jusqu’à la Toussaint : qui assure l’autre moitié du temps ????

o Un collègue de Physique assurait des heures au collège. Ce n’est plus le cas. Ses heures ne sont assurées par personne d’autre. Par contre lui est TZR sur 3 établissements ailleurs…

o Très peu de temps avant la rentrée, la direction a été prévenue par téléphone par le Rectorat que deux CAE dont le contrat arrive à échéance en octobre, et pour lesquels les démarches par écrit avaient été faites dès juin, ne sont pas remplacés…

Un courrier au Recteur est envisagé avec les fédérations de parents.
Forte participation aux grèves de lundi et mardi annoncée.

COLLÈGE P. BERT (ÉVREUX)

47 élèves de plus que prévu, sans aucun moyen supplémentaire. Soit des 6es à 28 ou 29 élèves par classe !

COLLÈGE ALAIN (MAROMME)

Le stagiaire SVT n’est pas remplacé sur son mi-temps de formation et une autre collègue SVT en congé maternité n’est pas remplacée non plus.
Autre petit détail scandaleux : la stagiaire a des classes de SEGPA...

COLLÈGE CAMPIGNY (BLANGY-SUR-BRESLE)

Le stagiaire de mathématiques n’est pas remplacé sur son mi-temps de formation.

COLLÈGE F. YARD (BUCHY)

A la pré-rentrée, 16 élèves de plus que prévu.
Effectifs de 26-28 élèves par classe en 5e - 4e, entre 24 et 29 élèves en 3e.
Faute de moyens, disparition du soutien en 6e-5e, de l’apprentissage de la natation, des groupes en sciences (sauf en 6e), en techno et en langues.

Des services atteignent 24, 25h ! Ces collègues ont refusé d’effectuer ce service... Aucune solution pour le moment.
Poursuite de la campagne de refus des HS non obligatoires.

Réunion d’urgence prévue lundi avec les parents d’élèves pour mettre sur pied d’autres actions... Les réponses de l’IA à nos courriers, à ceux des parents, de notre direction et même du conseiller général sont une vraie provocation : l’IA considère que tous les moyens ont été donnés !

Pour la grève de mardi, pas de cantine, donc pas d’élèves.

COLLÈGE LE HAMELET (LOUVIERS)

4 classes de 6e n’ont pas de cours de techno faute d’enseignants dans la discipline. Il manque un TZR en français. 8 collègues sont sur au moins 2 établissements ce qui amène de fortes contraintes sur les emplois du temps.

COLLÈGE DU NEUBOURG

Il y a 4 stagiaires dans l’établissement. Les remplacements ne sont pour l’instant pas prévus.

COLLÈGE LE CÈDRE (CANTELEU)

Il manque un prof en SEGPA ! Un collègue absent un mois en maths n’est pas remplacé.

COLLÈGE MAUPASSANT (FLEURY SUR ANDELLE)

15 élèves en plus par rapport aux prévisions en 6e, une classe de 4e supprimée pendant les vacances. Effectifs à 26 en 6e, 27-28 en 4e et 3e, 24 en 3e.
2 AED ne sont pas remplacés !

Vendredi 2 et lundi 6, tous les cours de 4e ont été assurés dans la cour. Les élus au CA ont été reçus par l’Inspection académique et n’ont rien obtenu.

Mercredi 8 et jeudi 9, les enseignants ont fait cours avec des dossards : « Donner c’est donner, reprendre c’est voler, Rendez nous notre 4° ». Ils ont posé ainsi sur les photos de classe.

LYCÉE LES FONTENELLES (LOUVIERS)

C’est le lycée de toutes les expérimentations ! Il fait à la fois partie du dispositif CLAIR et du dispositif « cours le matin / sport l’après midi ». Une classe de 2de est concernée par ce dispositif. Elle devait être prise en charge pas des volontaires qui finalement ont été désignés ! Les élèves de cette classe ne font pas que du sport sur les plages « après midi » mais aussi de l’accompagnement éducatif.

LYCÉE SENGHOR (ÉVREUX)

2 collègues d’anglais ne sont pas remplacés.


COLLÈGE CROIX MAITRE RENAULT (BEAUMONT LE ROGER)

Il manque un collègue de techno et 2 surveillants...

LYCÉE QUENEAU (YVETOT)

9 classes de 2de ont dans leurs emplois du temps de l’accompagnement éducatif pour une heure, les autres ont des options à la place !
Les horaires élèves en français et maths sont en dessous des horaires légaux pour maintenir les dédoublements !

COLLÈGE-LYCÉE CAMILLE SAINT SAENS (ROUEN)

Les effectifs en collège tournent autour de 28 élèves par classe.
En lycée ils montent à 35-36

LYCHEE THOMAS CORNEILLE (BARENTIN)

2 collègues d’espagnol ne sont pas remplacés.


COLLÈGE ÉMILE ZOLA (SOTTEVILLE LES ROUEN)

Le nombre d’élèves a augmenté par classe : au lieu de 24 par classe en 6e, 26. En 3e (une classe a été supprimée dans la DHG), passage de 23 à 27 !!!

Quelques changements sont intervenus dans le bon sens grâce à l’action du principal.

Cependant, des collègues de langue se retrouvent avec des LV2 et des LV1 dans le même groupe ( = compression
des horaires), il n’y a plus de soutien piscine en 5e, plus qu’un 1/*2h de soutien en français en 6e, etc...

Beaucoup de collègues sont à cheval sur plusieurs établissements. 2 collègues sont sur 3 collèges
différents (en histoire géo et anglais..)