12 novembre 2012

ACTUALITES

MASTER ENSEIGNEMENT : ENCORE DES MOYENS DE REMPLACEMENTS ?

Lors des CA à venir, certains chefs d’établissements présenteront sûrement des conventions d’accueil d’étudiants en master dans l’établissement.

Trois types de conventions sont possibles :
- stagiaire en observation ;
- stagiaire en accompagnement ;
- stagiaire en responsabilité.

Si les deux premières situations sont des situations classiques liées à l’apprentissage du métier, la troisième, héritée du gouvernement précédent, pose toujours autant de problèmes.
Elle permet à un stagiaire de prendre la classe de l’enseignant qui l’accueille (ou d’un autre) dans l’établissement pendant un certain nombre de semaines. De cette façon, l’étudiant est utilisé comme moyen de remplacement pour effectuer des cours. Il ne s’agit plus là simplement d’une phase d’apprentissage du métier.

Pour que ces conventions puisent s’appliquées, elles doivent impérativement être votées en CA.

Nous en appelons donc à votre vigilance, pour que des étudiants ne puissent pas ainsi être utilisés en moyens de remplacement.

Des changements ont été constatés depuis la tenue des premiers conseils d’administration dans l’académie. Certains ont commencé à refuser de signer les conventions concernant la prise en responsabilité. Le SNPDEN-UNSA (syndicat majoritaire chez les personnels de direction), a interpellé le recteur sur la situation. Le rectorat a décidé de reconduire le même protocole que l’an dernier, et dorénavant les établissements ne sont plus consultés sur ces conventions : elles seront directement signées par le recteur.
Le rectorat ne pourra dans ces conditions se prévaloir de l’accord de la profession sur les conditions de formation des enseignants actuelles héritées de la réforme initiée par Luc Chatel.