27 septembre 2019

CATÉGORIES

Mobilisation des CIO et des DRONISEP le mardi 15 octobre !

TOUS MOBILISÉS pour montrer notre opposition à la refondation de l’orientation du Ministre Blanquer !

Les organisations syndicales appellent les PsyEN, DCIO, personnels administratifs des CIO, personnels des DRONISEP à se rassembler devant les Rectorats le mardi 15 octobre.

Dans notre académie, le RDV est fixé à 10h30 devant le Rectorat de Rouen.

Ci-dessous le communiqué de presse de l’intersyndicale et l’appel du 25 septembre contre le démantèlement du service public d’orientation de l’Éducation nationale.

Communiqué de presse
Appel 25 septembre

De plus, jeudi 26 septembre 2019, a eu lieu une audience au Rectorat dont vous pouvez lire le compte-rendu ci-dessous.

Contexte : suite à l’accident de LUBRIZOL à Rouen, une cellule de crise a été activée au rectorat de Caen. L’audience à 16H a bien été maintenue mais la rectrice a souvent été amenée à sortir. La principale interlocutrice a donc été la CSAIO qui venait d’envoyer quelques minutes auparavant un courriel à tous les DCIO confirmant la rumeur de son départ pour l’ONISEP au 1er octobre. Mme De Rozario a précisé qu’elle allait rejoindre un nouveau département à l’ONISEP consacré aux outils devant aider l’accompagnement de l’orientation. La Normandie sera un terrain d’expérimentations !

DRONISEP

Les militants du SNES-FSU ont longuement évoqué la situation de la DRONISEP et la maltraitance institutionnelle que doivent subir les collègues, la gestion calamiteuse des ressources dites humaines dans ce service. La CSAIO a alors annoncé qu’un groupe de travail pour la procédure de suivi et d’accompagnement des personnels serais mis en place.Les personnels apprécieront la réactivité…
La CSAIO a précisé que toutes les missions des DRONISEP ne seront pas reprises par les régions : ce sera à géométrie variable. Les brochures réalisées par la région ne porteront que sur la voie professionnelle, pas sur les enseignements de spécialité de la 2de GT..
155 ETP (équivalents temps plein) financiers seront supprimés sur 3 ans mais pas nécessairement au rythme de 50 par année : le rythme de ces suppressions reste flou. Quid de l’existence d’une DRONISEP normande et avec quels effectifs ? Il restera 95 postes payés par l’ONISEP mais le rectorat ne peut dire combien de personnels pourront au niveau académique poursuivre leurs missions, la ventilation des effectifs n’étant pas encore arrêtée. La région Normandie a demandé 10 ETP. Or, actuellement, 17 collègues travaillent à la DRONISEP, le différentiel est donc important. Ces 10 ETP correspondraient en réalité à moins d’emplois que les 10 postes.
Selon leur statut, les contractuels qui ont un contrat qui court jusqu’en août 2020 ne verront pas ce dernier reconduit. Les titulaires seront replacés sur le terrain soit dans les CIO (PsyEN), soit dans les établissements (ITRF). La région a demandé les fiches de poste de ces personnels et est intéressée par leurs compétences qu’elle n’a pas. Il a été rappelé que la mise à disposition (MAD) ne pouvait l’être que sur la base du volontariat : des entretiens de recrutement seront menés.

Convention

La CSAIO a loué la collaboration avec la région, « un vrai travail en commun », avec l’Agence régionale de l’orientation où le rectorat devrait avoir une place importante au sein du conseil d’administration. Quid de la place des organisations syndicales ? Au CREFOP ? Nous avons fait observer que certains termes de la convention Etat / région (qui n’est pas encore signée) prêtait à confusion, la frontière étant mouvante entre information et accompagnement à l’orientation, ce dont s’est défendue la rectrice vigilante selon elle à ce que les missions respectives des uns et des autres soient respectées. La base est nationale et a été déclinée au niveau régional. La CSAIO s’était engagé à la tenue d’un groupe de travail sur le sujet avec les élus du personnel mais ce groupe de travail ne s’est finalement jamais tenu.
Concernant les interventions extérieures et l’entrisme des organismes, associations diverses et variées, il nous semble pertinent qu’une instance de contrôle Etat / région/ élus du personnel puisse avoir un droit de regard sur la qualité des intervenants et des interventions. La réponse de la rectrice renvoie au seul label qui serait octroyé par la région, ce qui ne peut nous satisfaire. Le rectorat aura un droit de regard sur les associations amenées à intervenir et la CSAIO a rappelé que les PsyEN étaient garant du volet orientation dans les établissements scolaires.

Carte des CIO/ Rapport Charvet

La rectrice et la CSAIO ont eu beau jeu de nous répondre qu’à l’heure actuelle il n’y avait pas de consigne ministérielle pour modifier la « carte cible » des CIO, qu’il n’est pas prévu de fermer les CIO, qu’un rapport (CHARVET) est un rapport et qu’il n’est pas décisionnel…en attendant l’arbitrage du ministre ! L’administration n’a donc pas (encore) envisagé de reconfiguration du maillage territorial. Le réseau sera maintenu en l’état pour l’année 2019/2020. Si un remaniement venait à être envisagé, une concertation serait mise en place. Nous avons dénoncé avec véhémence la philosophie du rapport CHARVET, ses arguments fallacieux et ses incohérences, un rapport idéologique (en partie réécrit par la DGESCO) qui méconnaît le travail réel des PsyEN et DCIO. La réponse de la rectrice a été de se raccrocher à l’une des dernières pages en rappelant tous les interlocuteurs qui avaient été cités pour preuve de la concertation. Nous avons évoqué le texte de Guichard, comparant ce rapport au plan Laurent de 1967. Le texte lui a été transmis.
Le SG de Rouen nous dit avoir relayé nos interrogations de juin. Ils sont dans l’attente des instructions du ministre. Le sujet de la carte des CIO n’est pas à traiter à l’heure actuelle.
En revanche, et dans le même temps, la rectrice nous fait part de sa certitude que les PsyEN vont bien être affectés dans les établissements têtes de réseaux ce qui de fait n’est plus cohérent avec le discours « rassurant » tenu préalablement par rapport au maintien des CIO. Pourtant, l’administration affirme ne pas avoir encore réfléchi à la carte de ces établissement têtes de réseaux.

Fiche de poste de coordinateur territorial

Les treize postes de "coordo territoriaux" verront 6 propositions pour des personnels région et 7 pour les personnels Éducation Nationale. La Secrétaire Générale de Caen a assuré que les personnels de l’Éducation Nationale seraient en détachement, qu’ils n’emmèneront pas leur poste avec eux : ils seront donc remplacés ! Le rectorat prévoit des moyens supplémentaires à hauteur de 7 ETP à fournir à la région.
La région va proposer des RDV sur le territoire normand pour présenter ces postes de coordinateur territorial et répondre à toutes les interrogations. Y assister n’a pas valeur d’engagement.

Maison d’arrêt

Nous avons dénoncé l’interdiction récente qui a été faite à nos deux collègues d’intervenir en maison d’arrêt auprès des mineurs et des jeunes adultes, situation qui a choqué les collègues et provoqué l’indignation de la profession. Nous avons retransmis les courriers de soutien du directeur de l’Unité Pédagogique Régionale (UPR) du grand Ouest et de l’équipe du CIO de Rouen sud adressés à la CSAIO qui s’est défendue d’avoir voulu déshabiller Pierre pour habiller Paul (ici le lycée Blaise Pascal qui n’était pas pourvu de PsyEN faute de compensation suffisante à la rentrée). L’argument avancé est la protection des personnels puisque cette convention ne serait pas réglementaire..., Mais cette version est pourtant contredite par les fait comme le prouve le courrier du proviseur de l’UPR.

Courrier UPR
Courrier maison d’arrêt