14 mars 2019

COLLÈGES/LYCÉES

Parcoursup : ne barrons pas la route de nos élèves vers le Supérieur !

La procédure d’affectation des futurs bacheliers vers les formations du Supérieur a été profondément remaniée depuis l’an dernier avec la mise en place de la plateforme Parcoursup. Loin de « mieux accompagner » les futurs étudiants comme le prétend le gouvernement, cette plateforme instaure une véritable sélection à l’entrée de formations auparavant accessibles grâce au baccalauréat. En effet, suite à la session 2018 de Parcoursup (voir le bilan grâce au lien suivant : https://rouen.snes.edu/parcoursup-bilan-d-un-echec-programme.html), de nombreux bacheliers se sont retrouvés sans proposition d’affectation dans le Supérieur faute de créations de places et de postes d’enseignants en nombre suffisant pour les accueillir.
C’est pourquoi, le SNES-FSU demande l’abrogation de la loi Orientation et Réussite des Etudiants, la suppression de la plateforme Parcoursup et la création dans l’enseignement supérieur de places à la hauteur des besoins. Dans l’immédiat, à l’heure où se tiennent les conseils de classe de Termìnale dans les lycées, le SNES-FSU appelle les enseignants à ne pas barrer la route de leurs élèves vers les formations post-bac lors du remplissage des « fiches Avenir ».
Ci-dessous, vous trouverez des précisions relatives à ces fiches Avenir ainsi que des commentaires et recommandations du SNES-FSU.