PIAL et inclusion

La circulaire ministérielle “école inclusive” du 5 juin 2019 instaure des pôles inclusifs d’accompagnement localisés (PIAL) pour “coordonner les moyens d’accompagnement humain” au profit des élèves en situation de handicap. Pour notre académie, 28 PIAL sont mis en place pour cette rentrée. Cette organisation est un grand bouleversement, puisque dorénavant, les accompagnants réunis dans ces PIAL ne suivront pas forcément les mêmes élèves toute l’année, au gré des remplacements ou des départs en formation. Comme souvent, la mutualisation des moyens risque fort de se traduire, à l’épreuve de la réalité, par des perturbations pour ces élèves parfois plus fragiles. De plus, le pilotage des PIAL en collège par les chefs d’établissement pourrait renforcer les pratiques néfastes de management dans les établissements.

Les 28 PIAL sont répartis ainsi :
14 PIAL en Seine-Maritime : 6 implantés en circonscription / 6 en Collèges-ULIS / 1 en Collège-réseau / 1 en LP.
14 PIAL dans l’Eure : 1 implanté en circonscription / 6 en Collège-ULIS / 6 en Collège-réseau / 1 en LP.

Deux textes officiels régissent ces PIAL :
- circulaire de rentrée 2019-088 du 5 juin 2019,

Circulaire école inclusive

- un vade-mecum du ministère sur les PIAL.

Vademecum PIAL

Le SNES-FSU accompagnera les collègues AESH qui pourraient se trouver en difficulté. Un stage "inclusion scolaire" ouvert aux AESH et aux enseignants sera organisé au cours du second trimestre de cette année, afin de faire le point sur les situations d’inclusion dans les établissements et les questions que pose cette inclusion systématique.