6 avril 2022

Actualités

Préparation de rentrée 2022 : les établissements normands se mobilisent

Avec de nouveau 54 postes supprimés à la rentrée 2022, la préparation de la rentrée se traduit dans la plupart des établissements par des DHG en baisse, entraînant un nouvel alourdissement des effectifs dans les classes, la disparition de groupes, la réduction de l’offre de formation, l’augmentation des compléments de service et de nouvelles suppressions de postes. De nombreux établissements se mobilisent pour dénoncer ces économies de moyens faites sur le dos des élèves et obtenir des moyens supplémentaires.

Collège Picasso de Gisors

MAJ : 06-04-2022

Pour demander des moyens supplémentaires, les collègues de Picasso à Gisors ont été reçu en audience à la DSDEN lundi 31 janvier.

Suite aux réponses non satisfaisantes obtenues en audience, les personnels et les parents d’élèves du collège Picasso de Gisors restent mobilisés contre la fermeture de 2 classes à la rentrée 2022. Une pétition a été lancée et d’autres actions sont envisagées à la rentrée des vacances de printemps.

- Lien vers la pétition : https://www.change.org/p/non-%C3%A0-la-fermeture-de-classes-au-coll%C3%A8ge-pablo-picasso-de-gisors

- Un article dans « l’Impartial » est en ligne.

Collège et lycée Chartier à Bayeux

MAJ : 03-03-2022

Jeudi 3 mars : collège Chartier mort et lycée Chartier mort : rassemblement devant les établissements dès 7h30 avec la presse ; et distribution de tracts devant le collège ( pour les quelques parents qui déposeront leurs enfants)
Rassemblement devant le lycée Chartier ce jeudi aussi, avec les parents , à 17h30 ;
Et rassemblement au collège Chartier lundi 7 mars , à 16h30 , avec la FCPE

voici le lien de la pétition FCPE

https://www.change.org/DHG_Collège_Alain_Chartier

Lycée Henri Cornat (Valognes)

MAJ : 25-02-2022.

Au lycée Cornat de Valognes , le rectorat a supprimé 74 heures de DHG pour préparer la rentrée 2022 avec les conséquences qu’on connait bien : effectifs à 35 dans les classes et dans les groupes de spécialités , dédoublements remis en cause, spécialités menacées...

Cette dotation inacceptable est combattue par un boycott du CA le 24 février et un concert de casseroles tous les matins devant le lycée depuis la rentrée de février avec les enseignants du lycées , des parents d’élèves et des collègues du collège voisin F . Buhot, lui aussi bien mal doté pour la rentrée 2022.

Les actions se poursuivent avec les autres établissements du secteur et en Intersyndicale avec :

- un rassemblement le mardi 1er mars de 17h à 19h sur le parking du complexe Marcel Lechanoine à Valognes lors de la réunion du Conseil de la Communauté de l’Agglomération du Cotentin afin d’interpeller les élus du Cotentin.

- un rassemblement au rectorat de Caen le mercredi 9 mars vers 15h avec demande d’audience inter-établissements.

Motion Cornat
Boycott CA lycée Cornat Valognes
Cornat DHG 2022
Cornat DHG 2022
Cornat DHG 2022
Cornat DHG 2022

Collège Romain Rolland au Havre

La situation continue à s’aggraver avec la suppression de deux divisions et la multiplication des compléments de service dans ce collège REP où les effectifs vont atteindre 25 élèves par classe alors que les bâtiments sont en plein restructuration et ne peuvent accueillir correctement l’ensemble des usager·e·s.
En pleine crise sanitaire et après des années d’atteinte au service public qu’est l’éducation nationale, les collègues ont lu la motion suivante lors du CA DHG.

Motion R. Rolland

Collège Braque à Dieppe

La DHG est en baisse et les compléments de service se multiplient, mais surtout on nous supprime une 6e et une 3e, et nous contestons les effectifs annoncés (15 élèves qui disparaissent entre 6e et 5e, et entre 5e et 4e).

- Nous avons fait grève unanime lundi 24 et 31 janvier, avec piquet et banderoles devant le collège toute la journée, appui actif des parents, des politiques, visite des médias, distribution de tracts...
Plusieurs articles dans la presse locale, Paris Normandie, Actu 76 et France 3.

- Boycott du CA puis vote contre, vendredi 3e CA express !

- Cortège et occupation du pont Ango à Dieppe samedi 28 janvier,

- Audience avec le DASEN jeudi 3 février (3 collègues et 1 parent).

- Pétition sur change.org

- Et cette semaine, camping ! 3 tentes igloo et des sièges se sont installées devant le collège : nous « campons » par roulement, une ambiance un peu Gilets jaunes, c’est joyeux.

Bref, nous sommes déterminé(e)s, épuisé(e)s mais remonté(e)s à bloc. Depuis 7 ans nous avons perdu 6 classes et 8 profs, là c’est trop ! Et les vacances n’éteindront pas le feu ...

Collège Jacques-Emile Blanche à Saint-Pierre-lès-Elbeuf

Pour protester contre la fermeture de deux divisions (encore !), les équipes ont massivement fait grève le vendredi 28 janvier. La presse locale relayé cette mobilisation, dans Paris Normandie et dans Actu 76.

Lycée Tocqueville à Cherbourg

Pour protester contre la fermeture de formations dans leur lycée alors qu’elles ouvrent dans le centre de formations privé (lié à l’UIMM) voisin, les collègues se sont mobilisés le vendredi 28 janvier devant le chantier du bâtiment en construction. La mobilisation a été relayée dans Ouest France.

Collège Louis Bouilhet à Cany Barville

Les collègues du collège Louis Bouilhet à Cany Barville se sont massivement mobilisés contre la perte de leur classification « rural isolé » qui entraîne de nouveau une baisse de moyens, dans un collège qui en a pourtant bien besoin. Le Courrier cauchois a couvert leur mobilisation.

Collège de Navarre à Evreux

La redéfinition de la carte scolaire à Evreux depuis la fermeture du collège Pablo Neruda est décidément problématique. Le collège de Navarre en fait une nouvelle fois les frais et perd plusieurs divisions à la rentrée. En CA, les collègues ont lu la motion ci-dessous et ils ont été reçus mercredi 2 février à la DSDEN pour exposer la situation particulière de leur collège et obtenir des moyens suffisants.

Collège Marcel Pagnol à Gravigny

La DHG annoncée pour la rentrée prochaine conduira à ce que les effectifs dépassent les 30 élèves par classe. Les collègues avec les parents d’élèves ont voté contre la répartition en CA et ont été reçus jeudi 27 janvier en audience à la DSDEN afin d’obtenir les moyens pour une division supplémentaire et de dénoncer l’excès d’HSA qui conduit une année de plus une collègue à partir en complément de service, quand, dans le même temps, il y aurait suffisamment d’heures au collège.

Collège de Breteuil sur Iton

Le changement de modalités de répartition de la DHG dans le 27 conduit le collège à perdre 53 heures cette année. En effet le collège était auparavant considéré comme un établissement rural isolé et à ce titre était doté à partir du seuil de 27 élèves maximum par division. Désormais ils sont dotés comme les autres et cela met en danger trois postes. Les collègues ont voté contre au CA.

Lycée de la Vallée du Cailly à Déville-lès-Rouen

Le lycée subit de nouveau les conséquences néfastes de la réforme des lycées avec des moyens en berne. Pour dénoncer les effets sur leur établissement, la motion suivante a été présentée en CA.

Collège Politzer à Evreux

La création d’une division supplémentaire dans un collège qui déborde déjà et la très forte augmentation des HSA a conduit les collègues à présenter la motion suivante en CA :

Collège de Fleury sur Andelle

Pour protester contre la baisse catastrophique de moyens pour les collèges de l’Eure à la rentrée prochaine, les représentants au CA ont présenté la motion suivante :

Lycée de Verneuil sur Avre

La DHG est une fois de plus en baisse importante au lycée Porte de Normandie et au moins un poste est menacé de suppression. Pour protester contre le manque de moyens, enseignants et parents se sont rassemblés en présence de la presse mercredi 2 février à 12h30 devant le lycée, mobilisation relayée notamment par France 3 : vidéo à regarder ici.

Lycée Dumézil de Vernon

Encore une baisse de la DHG au lycée Dumézil et un poste en danger de suppression. Les collègues vont demander une audience au rectorat.

Collège Roger Gaudeau des Andelys

Les collègues se sont fortement mobilisés contre la DHG plus qu’insuffisantes et contre sa répartition aberrante : vote contre, opération collège mort relayée dans la presse locale (voir pièce jointe) et demande d’audience à la DSDEN.

Lycée Blaise Pascal à Rouen

La proposition de l’administration concernant la répartition de la DHG suivant les disciplines a été majoritairement rejetée lors des 2 CA prévus.
Nous avons expliqué notre vote négatif dans une motion (ci-dessous), les représentants des parents également, les élèves nous ont suivi ainsi que les personnels techniques et administratifs.

Lycée Fresnel (Caen)

La répartition de la DHG a été massivement rejetée lors des 2 CA, malgré une DHG en hausse en trompe l’œil car la dotation ne fait que suivre l’évolution de la structure due à l’arrivée de nouveaux élèves.
Les élu.e.s SNES-FSU ont déposé la motion ci-dessous.

Motion Fresnel (Caen)