30 septembre 2021

Actualités

Projet local d’évaluation - Réaction des équipes pédagogiques


LYCÉE PRÉVERT - PONT AUDEMER

Les cours étaient banalisés ce matin, 29 septembre 2021, au lycée Prévert (Pont Audemer) pour discuter du Projet local d’évaluation, puis quatre ateliers étaient prévus sur le projet d’établissement. Le proviseur avait envoyé un « cadre », à discuter en conseil d’enseignement, chacun de son côté. Les collègues ont décidé d’écourter ces réunions afin de se réunir en plénière.
Les collègues du lycée Prévert ne se sont rien laissé imposer par l’administration lors de la première réunion sur le PLE.

Les 45 présent.e.s de presque toutes les disciplines ont ainsi discuté d’une contre-proposition.
Le texte ci-dessous a fait accord au niveau de l’assemblée.

Projet local d’évaluation – lycée Jacques Prévert de Pont Audemer

  • L’évaluation et les appréciations relèvent de la compétence du professeur, seul qualifié par son expertise pour remplir cette tâche. La réflexion au sein des équipes et entre elles est constante au sein de l’établissement.
  • Les professeurs utiliseront leur liberté pédagogique, inscrite dans le Code de l’Éducation, article L912, pour évaluer leurs élèves selon les attendus du programme.
  • Il est rappelé aux élèves l’obligation d’assiduité prévue par l’article L511-1 du Code de l’éducation. Aussi, les élèves doivent participer à toutes les évaluations.
    Les évaluations peuvent être écrites ou orales, individuelles ou en groupe, notées ou non.
    Le niveau des élèves est évalué selon les modalités définies par le professeur.
    Chaque professeur détermine les critères d’une évaluation significative du niveau de l’élève.
    Un élève absent à une évaluation est susceptible de la rattraper selon les modalités définies par le professeur.
    Tout élève suspecté de fraude s’expose à des sanctions.
    projet lycée Prevert - Pont Audemer

  • LYCÉE PRÉVOST - MONTIVILLIERS
  • Projet Local d’Évaluation des enseignants de SVT et Physique-Chimie du lycée Prévost de Montivilliers

    L’évaluation des élèves au cours du cycle terminal du lycée relève uniquement de la compétence et de l’expertise des enseignants. Celle-ci est menée conformément aux attendus des programmes officiels et dans le respect de leur liberté pédagogique inscrite dans le Code de l’éducation (article L 912-1-1 de la loi n°2005-380 du 23 avril 2005).

    L’évaluation pourra porter sur des travaux de nature variée : écrits, oraux, dématérialisés, expérimentations, de manière individuelle ou en groupe, réalisée en classe ou à la maison, …
    Les critères d’évaluation sont déterminés par chaque enseignant à partir des connaissances et des capacités exigibles définies dans les programmes officiels. Ces critères sont identiques pour tous les élèves de première et de terminale, quel que soit leur projet d’orientation.
    Les élèves ont une obligation d’assiduité et doivent donc participer à toutes les situations d’évaluation.
    En cas d’absence d’un élève à une évaluation et/ou en cas de travaux non rendus, l’enseignant pourra décider de faire passer à l’élève une évaluation de rattrapage afin que la note trimestrielle soit significative.
    En cas de fraude avérée lors d’une évaluation, l’élève sera sanctionné.
    Pour les élèves reconnus en situation de handicap, l’enseignant pourra, en coordination avec la vie scolaire, être amené à aménager l’évaluation afin de la rendre plus appropriée par rapport à la situation de l’élève.
    En enseignement scientifique, la moyenne de l’élève est déterminée sur le principe d’un équilibre entre les disciplines intervenant dans cet enseignement.


    LYCÉE SEMBAT - SOTTEVILLE LES ROUEN

    PROJET ÉVALUATION ÉQUIPE HISTOIRE-GÉOGRAPHIE du lycée Marcel Sembat de Sotteville Les Rouen
    En histoire géographie, les enseignant.e.s du lycée Marcel Sembat qui se sont réunis le 1er
    octobre 2021, rappellent la nécessité pour les élèves d’un retour à des épreuves ponctuelles
    nationales du baccalauréat, seules garantes d’une réelle équité entre les élèves et d’une qualité
    effective de l’évaluation du cycle terminal.
    Toutefois, pour la mise en place de l’évaluation au contrôle continu qui est demandée,
    l’équipe d’histoire géographie du lycée Marcel Sembat évaluera selon le cadre et les contraintes
    méthodologiques prévues dans les programmes nationaux. L’organisation des séquences et le
    rythme des évaluations restent fixés indépendamment par les professeurs, en vertu de la liberté
    pédagogique. Conformément au code de l’éducation, les élèves doivent être présents aux
    évaluations. Pour les devoirs sommatifs, un rattrapage pourra être organisé par les professeurs. Les
    évaluations formatives, sommatives, en groupe ou à la maison, seront pondérées afin que toutes les
    compétences soient évaluées et que les exercices fixés par les programmes soient davantage
    coefficientés. Cet ensemble d’évaluations formera chaque trimestre une moyenne de plusieurs
    notes, reflet de l’évolution des élèves dans leur acquisition des méthodes et des connaissances du
    programme.
    L’équipe des professeurs d’histoire-géographie du lycée Marcel Sembat, octobre 2021.


    LYCÉE JEANNE D’ARC - ROUEN

    CONTRE les PROJETS LOCAUX d’ÉVALUATION, motion des professeurs du lycée Jeanne d’Arc de Rouen

    Nous appelons les collègues des conseils d’enseignements à déclarer que le projet d’évaluation ne peut être guidé que par un seul principe : la liberté pédagogique des enseignants. Nous proposons de faire remonter à l’administration le texte suivant :
    “ Le Code de l’éducation (article L 912-1-1) pose le principe de la liberté pédagogique des enseignants. Sur cette base, chaque enseignant évaluera ses élèves selon les modalités qu’il jugera adéquates, comme il l’a toujours fait. ”
    Nous appelons les membres du conseil pédagogique a réaffirmer le principe de la liberté pédagogique et à refuser de valider le projet d’évaluation.
    Nous appelons de même les élus du CA à s’opposer à ce projet et à rappeler le principe fondamental de liberté pédagogique des enseignants.

    Texte voté à l’unanimité des présents (31 collègues)

    1Article L912-1-1 du Code de l’Éducation
    " La liberté pédagogique de l’enseignant s’exerce dans le respect des programmes et des instructions du ministre chargé de l’éducation nationale et dans le cadre du projet d’école ou d’établissement avec le conseil et sous le contrôle des membres des corps d’inspection. Le conseil pédagogique prévu à l’article L. 421-5 ne peut porter atteinte à cette liberté."


    LYCÉE LE CONQUÉRANT - LILLEBONNE

    Projet local d’évaluation en spécialité mathématiques de première générale, en première et en terminale technologique, en option mathématiques expertes et complémentaires de terminale générale.

    L’évaluation des élèves au cours du cycle terminal du lycée relève uniquement de la compétence et de l’expertise des enseignants.
    Cette évaluation est menée conformément aux attendus des programmes officiels et dans le respect de leur liberté pédagogique inscrite dans le Code de l’Éducation (article L 912-1-1 de la loi n° 2005-380 du 23 avril 2005).
    L’évaluation pourra porter sur des travaux de nature variée : écrits, oraux, de manière individuelle ou en groupe, réalisés en classe ou à la maison, avec ou sans calculatrice.
    Chaque enseignant évalue selon les connaissances et capacités exigées par les programmes officiels.
    Par souci d’équité, aucune demande de devoir supplémentaire noté, de la part d’un élève ou de ses responsables légaux, ne sera accordée.
    Les élèves ont une obligation d’assiduité prévue par l’article L511-1 du Code de l’Éducation et doivent donc participer à toutes les évaluations organisées par l’enseignant.
    En cas d’absence à une évaluation, l’enseignant pourra la faire rattraper à l’élève, selon les modalités qu’il jugera pertinente.
    Dans le cas où l’enseignant juge qu’un élève n’a pas d’évaluations chiffrées en nombre significatif, ce dernier pourra être soumis à une épreuve ponctuelle.
    Le prêt de calculatrice entre élèves est formellement interdit pendant une évaluation en classe et constitue alors une fraude.
    Tout élève suspecté de fraude s’expose à des sanctions.
    Pour les élèves à besoins éducatifs particuliers (PAP, situation de handicap), l’enseignant pourra être amené à aménager les évaluations.

    L’équipe de mathématiques réunie en conseil d’enseignement


    LYCÉE FLAUBERT - ROUEN

    Les enseignants de Sciences de la Vie et de la Terre, de Mathématiques et de Sciences Physique et Chimie se sont réunis mercredi 6 octobre 2021, à la demande de l’équipe de direction du lycée Flaubert, pour réfléchir à l’élaboration d’un Projet Local d’Evaluation.
    Pendant plus de deux heures, ils ont échangé.
    Ils ont confronté leurs pratiques d’évaluation et constaté une immense diversité dans leurs modalités, leurs fréquences, leurs attentes. Il leur est alors apparu impossible d’imaginer un cadre commun, restreignant de fait la liberté pédagogique et l’adaptation de chacune et chacun aux réalités diverses de son métier et de son public.
    Ils ont abordé la problématique des absences et de la représentativité des moyennes. Là encore, ils n’ont pas été en capacité d’imaginer des solutions.
    A l’issue de ce travail commun, ils concluent que, s’ils savent organiser leur propre pédagogie et évaluations, leur mission n’est ni d’imposer leurs choix didactiques à d’autres, ni de concevoir un Projet Local d’Évaluation en vue de l’obtention du baccalauréat.


    LYCÉE BLAISE PASCAL - ROUEN

    proposition de projet local d’évaluation


    LYCÉE PIERRE CORNEILLE - ROUEN

    Organisation du contrôle continu au lycée Pierre Corneille


    LYCÉE RAYMOND QUENEAU - YVETOT

    L’évaluation et les appréciations relèvent de la compétence du professeur, seul qualifié par son expertise pour remplir cette tâche. La réflexion au sein des équipes et entre elles est constante au sein de l’établissement.

    Les professeurs utiliseront leur liberté pédagogique, inscrite dans le Code de l’Education, article L912, pour évaluer leurs élèves selon les attendus du programme.

    Il est rappelé aux élèves l’obligation d’assiduité prévue par l’article L511-1 du Code de l’éducation. Aussi, les élèves doivent participer à toutes les évaluations.

    Les évaluations peuvent être écrites ou orales, individuelles ou en groupe, notées ou non.
    Le niveau des élèves est évalué selon les modalités définies par le professeur.
    Chaque professeur détermine les critères d’une évaluation significative du niveau de l’élève.
    Un élève absent à une évaluation est susceptible de la rattraper selon lesmodalités définies par le professeur.
    Tout élève suspecté de fraude s’expose à des sanctions.

    Projet voté le 12 octobre 2021 à l’unanimité des 52 enseignants présent


    LYCÉE CAMILLE SAINT SAENS - ROUEN

    proposition de projet local d’évaluation


    LYCÉE VALLÉE DU CAILLY - DEVILLE LES ROUEN

    proposition de projet local d’évaluation


    LYCÉE JEAN ROSTAND - CAEN

    projet local d’évaluation du lycée Jean Rostand de Caen


    LYCÉE GALILÉE - FRANQUEVILLE ST PIERRE

    projet local d’évaluation du lycée Galilée
    lycée Galilée


    LYCÉE THOMAS CORNEILLE - BARENTIN

    projet local d’évaluation du lycée Thomas Corneille
    Corneille


    LYCÉE DUMONT D’URVILLE - CAEN

    projet local d’évaluation du lycée Dumont d’Urville
    Dumont


    LYCÉE FRESNEL - CAEN

    charte d’évaluation du lycée Fresnel
    Fresnel (Caen)


    Lycée Delamarre-Deboutteville de Forges les Eaux

    Lycée Forges les Eaux

    >


    Lycée Cornat de Valognes

    Lycée Cornat Valognes

    >


    Lycée Néruda de Dieppe

    PLE Lycée Neruda Dieppe

    >

    Haut de la page