8 octobre 2019

CATÉGORIES

Que se cache-t-il derrière la stratégie régionale de l’orientation et de l’information métiers ?

Voici l’analyse et la déclaration de la FSU au CREFOP (Comité régional de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles) du 07/10/19. Une délibération sur le sujet sera mis au vote le 14 octobre 2019 lors de la prochaine assemblée plénière du conseil régional de Normandie. Le groupe des élus communistes et du Front de gauche à la région a souhaité s’appuyer sur les remarques et observations des acteurs de terrain et a contacté le SNES-FSU pour connaître notre analyse très critique de la stratégie régionale.

Lors des assises de l’orientation normande, Hervé Morin s’était engagé à ce que les missions respectives de l’État et de la Région définies par la loi de 2014 (la loi 2014 dans le document porte un mauvais intitulé pour devenir une extension du SPRO !) et l’accord cadre du 21/11 2014 toujours en vigueur ainsi que celles définies par la loi LCAP soient bien respectées : chacun allait intervenir dans son champ de compétences et s’y tenir. Ces déclarations de bonnes intentions ne résistent pourtant guère à la lecture des objectifs de la stratégie régionales tels qu’ils sont définis.

Déclaration FSU
Stratégie de l’orientation

Vous trouverez les amendements proposés par le SNES-FSU dans le document ci-dessous (en rouge) pour améliorer le texte de la stratégie de l’orientation et de l’information métiers.

Amendements SNES-FSU