8 novembre 2019

A la une

Réforme des retraites : toutes et tous en grève le 5 décembre !

Réforme des retraites : toutes et tous en grève le 5 décembre !

Face à la mobilisation du 5 décembre qui s’annonce massive dans de très nombreux secteurs, le gouvernement cherche à jouer la division et à faire croire que quelques « privilégiés » essaient de défendre des « régimes spéciaux ». Au contraire, c’est le principe même de solidarité intergénérationnelle qui est attaqué par le projet Macron-Delevoye pour être remplacé par un système individuel où chaque salarié-e se constituerait un capital de points - dont la valeur serait constamment soumise à évolution, rendant illisible et incalculable sa pension de retraite. Pour toucher une retraite à taux plein, l’âge de départ à la retraite sera mécaniquement reculé.

Une seule certitude dans ce projet : tout le monde sera perdant ! Et les enseignant-e-s, CPE et psyEN seront particulièrement pénalisé-e-s, notamment à cause de la faiblesse actuelle de leur rémunération.

Pour estimer le préjudice financier, le SNES-FSU a mis en place un calculateur sur le site etmaretraite.fr. Attention ! Les chiffres sont effrayants !

Dans une très large intersyndicale interprofessionnelle (avec la CGT, Solidaires, FO, le SE-UNSA , le SNALC, l’UNEF, le MNL et la FIDL), la FSU appelle à une grève massive le jeudi 5 décembre.

Dans notre académie, les manifestations auront lieu :
- à Rouen à 10h cours Clémenceau (côté fontaine) (une AG Educ se réunit à 8h30 au Madrillet)
- au Havre à 10h30 à Franklin (AG Education à 9h)
- à Dieppe à 10h30 à la gare
- à Evreux à 13h30 à la gare (une AG Salle Jules Janin aura lieu à 10h30)

Pour comprendre le projet dangereux du gouvernement et trouver les outils pour le combattre, le SNES-FSU a rassemblé de nombreux articles et publications dans cet article. Les militant-e-s de la section académique sont toujours disponibles pour venir animer des heures d’information syndicale dans vos établissements, contactez-nous !

Arrêt Omont - mise au point rapide
L’arrêt Omont prévoit que puissent être retirés les jours non travaillés compris entre deux jours de grève. Ainsi, en faisant grève le vendredi et le lundi, le rectorat peut décider de retirer non pas deux mais quatre jours de grève. Par prudence, nous conseillons donc aux collègues de ne pas encadrer le week-end par deux jours de service non fait, et d’éventuellement se partager entre les grévistes du vendredi et ceux du lundi, afin de pouvoir tenir dans la durée.