19 mars 2018

CATÉGORIES

Régionalisation de l’orientation ? Encore un pas vers le tri social !

Après Raffarin en 2003, Ayrault en 2013, c’est au tour de Philippe en 2018 de tenter de régionaliser l’orientation scolaire à la demande de l’Association des Régions de France (ARF) faisant fi de la création du corps unique des psychologues de l’éducation nationale en septembre 2017. Mais nul besoin d’être psychologue pour les régions puisqu’il s’agit d’ organiser le tri social des élèves dès le collège vers les formations qu’elles jugent porteuses d’emploi à court terme, ou vers les métiers soit-disant en tension.
Cela fait 15 ans que le SNES-FSU mène la lutte contre ces tentatives de régionalisation qui refusent de prendre en compte la spécificité des publics, équilibre dont tient compte la loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle

Loi du 5 mars 2014 :
L’Etat définit au niveau national la politique d’orientation des élèves et des étudiants dans les établissements scolaires et les établissements d’enseignement supérieurs avec l’appui des CIO et des SCUIO.
La région coordonne les actions des autres organismes, Pôle Emploi, Cap emploi, Mission Locale, FONGECIF, APEC, participant au service public régional de l’orientation.