6 janvier 2012

COLLÈGES/LYCÉES

Rentrée dans les collèges ! Alerte générale !

NB : les DHG seront officielles, pour les lycées après le CTA (Comité Technique Académique) du 19 janvier, pour les collèges après les CTD du 20 janvier.

Vos principaux ont été destinataires fin décembre d’un courrier de l’IA communiquant pour votre établissement les premiers éléments des DHG :

- les effectifs prévisionnels pour la rentrée 2012,

- le nombre de divisions prévu pour chaque niveau.

Comme prévu, la dotation se fait entièrement à la structure pour 2012 (on n’utilise plus le h/e).

Le nombre d’heures n’est plus calculé par rapport au nombre d’élèves mais par rapport au nombre de divisions - ce qui va permettre de baisser les dotations (l’académie « doit rendre » 194 postes dans le second degré pour la rentrée prochaine).

Chaque collège, à la rentrée prochaine, doit recevoir :

- 26H par division de 6e, auxquelles s’ajoutent 2h d’aide personnalisée pour les élèves. Ces heures étaient en heures poste sous le nom d’ATP jusque là ; elles ont été transformées cette année en Aide Personnalisée et risquent d’être payées en HSE ! En principe chaque collège doit recevoir 28 h par classe de 6e !

- 25,5H par division de 5e

- 28,5H par division de 4e

- 28,5H par division de 3e

Ceci correspondrait à l’application stricte des grilles-horaires officielles.

Supposons que pour un collège de 500 élèves, les prévisions d’effectifs pour la rentrée prochaines soient :

- 110 élèves en 6e,

- 120 en 5e,

- 130 en 4e,

- 140 en 3e.

La structure serait :

- 4 divisions de 6e de 27-28 élèves par classe - dotation : 4 x 28 = 112H

- 5 divisions de 24 élèves par classe - dotation : 5 x 25,5 = 127,5H

- 5 divisions de 26 élèves par classe - dotation : 5 x 28,5 = 142,5H

- 5 divisions de 28 élèves par classe - dotation : 5 x 28,5 = 142,5H

A cela s’ajoutent quelques variables (classe euro, bilangue...), les heures statutaires (labo, UNSS....).

Il est à craindre que pour atteindre l’objectif des 194 suppressions de postes, les Inspections académiques accentuent les pressions pour faire disparaitre les options (langues anciennes, langues rares).

Les moyens ainsi attribués ne permettraient donc plus aucun cours en groupes, ni en sciences, ni en technologie...

Il est donc impératif de se tenir prêts à se mobiliser dès l’officialisation des DHG (cf. article DHG, mode d’emploi).