28 février 2019

ACTUALITES

RESF : soutien à Alpha, mineur isolé en centre de rétention !

Alpha est un jeune guinéen arrivé au Havre en février 2018. Il est né le 3 février 2002.
Rejeté dès son premier entretien par l’ASE ( l’évaluation se faisait alors au Havre) . Il avait présenté des papiers immédiatement évalués comme faux. Il a commencé en septembre 2018 un apprentissage dans un domaine agricole. Le bilan de son premier semestre au CFA est excellent. Il est classé 1er de sa classe et a obtenu les félicitations. Son « patron » en est très content.
Alpha a fui la Guinée et surtout un oncle second époux de sa mère lorsque son père est décédé. Ce « parâtre » a renvoyé la mère au village, s’est accaparé les biens du père décédé d’Alpha, avait une autre épouse et avec elle des enfants et tous ont maltraité Alpha sévèrement, y compris physiquement. C’est pourquoi, Alpha, avec l’aide d’un voisin secourable a fui le pays.
Des accueillants de Des Lits Solidaires sont parvenus à contacter une tante d’Alpha et par son intermédiaire ont pu se procurer le livret scolaire de Alpha en Guinée.
Grâce à ce livret scolaire, les associations ont espéré pouvoir faire recours contre le rejet de l’ASE.
Mais Alpha a, lorsqu’il cherchait désespérément à fuir les maltraitances de son oncle, demandé un visa au consulat d’Allemagne et sans doute aussi à celui de France. Le visa demandé s’appuyait sur un passeport qui le donnait pour né en 1984.
Actuellement, l’ASE demande presque systématiquement au procureur de demander à la PAF l’étude des documents présentés, la prise d’empreintes . C’est ainsi que lors de la convocation d’Alpha à la PAF ( Police de l’Air et des Frontières), le logiciel VISABIO a révélé les deux demandes de visa faites par Alpha.
Aujourd’hui, reconvoqué à la PAF, il a été placé en garde à vue et conduit au CRA (Centre de Rétention Administrative) de Oissel. Il est sous le coup d’une OQTF sans délai assortie d’une IRTF de trois ans.

Pour agir :
  • un rassemblement devant le CRA d’Oissel samedi à 14h30
  • un rassemblement devant la sous préfecture du Havre lundi 4 mars à 17h30 pour redire notre opposition à la loi Asile Immigration qui verra toutes ses dispositions mises en application à partir du 1 mars en soulignant le lien entre ces dispositions et la rétention d’Alpha et la menace d’expulsion qui pèse sur lui.