14 février 2018

CATÉGORIES

Stage CPE du 18 janvier : développer les solidarités et l’entraide professionnelle, un stage utile !

Une trentaine de collègues CPE se sont rencontrés lors du stage annuel de formation syndicale organisé par le SNES-FSU le 18 janvier.

Agir contre la détérioration des conditions de travail

Après un tour rapide sur l’actualité de la catégorie et de l’Éducation nationale, Arnaud Sampic, responsable pour le FSU des questions liées au CHSCT, est intervenu pour expliciter ces instances que sont les CHS tant au niveau départemental, qu’académique. Les différents registres dans les établissements et les manières de poser les problématiques de la souffrance au travail furent aussi abordées.
Les participants ont décidé de tenter de réunir suffisamment de témoignages de situations concrètes liées au manque de moyen de surveillance et de remplacements des absences des AED, pour démontrer que les conditions de travail des CPE et des AED se détériorent. Cette problématique pourrait alors être soulevée au CHSCTA.

Le PPCR avec ses avancées et ses insuffisances

Maéva Bismuth, du secteur national CPE du SNES-FSU, a ensuite abordé les modalités du PPCR et ce que les CPE pourront en retirer, même si, le report d’un an par le gouvernement des mesures prévues retarde certains gains financiers.
Les nouvelles procédures d’avancement qui comportent la garantie que plus personne n’avancera selon l’ancien rythme de l’ancienneté, que tous les collègues accéderont à la Hors-classe avant la fin de leur carrière furent présentées.
La création de la classe exceptionnelle est une opportunité, mais en l’état, ses modalités d’accès sont beaucoup trop restrictives. C’est pourquoi la bataille du SNES-FSU va être d’en élargir les modalités d’accès, et de peser pour que le nombre de promotions augmente. C’est ce même type de bataille syndicale qui nous a permis d’obtenir que la Hors-classe soit désormais une garantie pour tous les collègues.
Nous avons terminé cette partie avec les « rendez-vous de carrière », leur périodicité, leur déroulement ainsi que la présentation des items que les IPR et les Chefs d’établissement devront renseigner.

Le SNES-FSU, un outil pour développer les solidarités et débattre de notre métier

La journée s’est achevée par des échanges sur la nécessité de s’entraider et de développer des solidarités professionnelles entre collègues. Le constat fut aussi fait qu’il est important que nous puissions échanger sur notre métier, sur ses finalités, ainsi que sur les manières de se l’approprier.
Aussi, nous vous invitons à nous faire parvenir des contributions écrites qui pourraient être publiées sur notre site ou dans nos publications papiers.
Pour terminer, nous avons échangé sur la nécessité pour les CPE syndiqués de s’impliquer dans le congrès académique du SNES-FSU qui se tiendra jeudi 22 et vendredi 23 février à Mont St Aignan.

Une riche journée qui fut prolifique malgré la tempête et les intempéries !