L’année de tous les dangers ?

Le gouvernement a lancé cet automne une réforme des procédures d’orientation post-bac applicable dès cette année scolaire. Celle-ci met en place une sélection déguisée en mettant fin au droit de chaque bachelier à s’inscrire dans la filière universitaire de son choix et compte faire jouer aux professeurs de lycée un rôle actif dans cette sélection.

Cette réforme remet en cause le rôle du baccalauréat comme premier grade universitaire, permettant la poursuite d’étude dans la filière de son choix. Le gouvernement voudrait le cantonner à un rôle de diplôme de fin d’étude de l’enseignement secondaire. Cet examen doit faire face à une remise en cause supplémentaire, puisque le gouvernement a annoncé son intention de le modifier en profondeur en le réduisant à 4 épreuves terminales, le reste étant évalué localement. Cela mettrait fin au caractère national du baccalauréat.

Cette réforme induirait une modification de l’architecture du lycée ; plusieurs pistes sont d’ores et déjà évoquées (fin des filières et des séries au profit d’un lycée modulaire, fusion-rapprochement de séries, semestrialisation du cycle terminal, …).

Le SNES-FSU organise le mardi 30 janvier 2018 de 9h30 à 16h30 un stage lycée au local du SNES à Rouen. Celui-ci sera l’occasion de s’informer, d’échanger sur ces contre-réformes et sur les moyens de les combattre. Ce stage sera animé par un militant national en charge des questions Lycée.

Pour participer à stage, il suffit de :

– déposer auprès de votre chef d’établissement (avant le 23 décembre 2017) une demande d’autorisation d’absence (voir modèle) ;
– vous inscrire à ce stage en envoyant un mail à rouen@snes.edu