En apprenant ce matin la visite de la ministre de l’Education Nationale au collège de Montville demain (jeudi 5 novembre), le SNES-FSU a immédiatement publié le communiqué suivant :

" Le SNES-FSU a appris ce matin la venue de madame la ministre de l’Education Nationale au collège Eugène Noël de Montville. Sa visite a lieu dans le cadre de la nouvelle campagne contre le harcèlement à l’école.

Comme souvent depuis quelques mois, Mme Najat Vallaud-Belkacem se déplace dans le plus grand secret, craignant visiblement de rencontrer les enseignants qui s’opposent à la réforme du collège. Les collègues du collège n’ont été prévenus qu’au dernier moment de sa venue, pour leur demander de garer leurs voitures sur un parking différent du parking habituel. Et cette fois encore, Mme la ministre a prévu de rencontrer quelques élèves « ambassadeurs contre le harcèlement » et de ménager « un temps d’échange avec des parents d’élèves ».

Ceci révèle une nouvelle fois à quel point le dialogue est rompu entre les enseignants et leur ministre, au point que Mme Vallaud Belkacem vient en catimini dans les établissements scolaires sans envisager de rencontrer les collègues. Craint-elle de rencontrer des professeurs de latin ou d’allemand, inquiets quant à la survie de leurs disciplines ? Ou de répondre aux questions de tous les enseignants qui voient leurs pratiques méprisées et sentent leur métier mis à mal par cette réforme ?

Le SNES-FSU déplore que les déplacements de la ministre ne soient pas l’occasion d’aller à la rencontre des enseignants et ne donnent pas lieu à de vrais temps d’échange avec la profession."

Finalement, Mme la ministre vient d’annoncer qu’elle annulait sa venue. Une nouvelle manière de se dérober au dialogue avec la profession ?